Chiffres inégalités À propos
Elles font la culture
icône retour

promotion et commercial

artistiques et techniques

Introduction

L’iconographe est un documentaliste, spécialiste de l’image, qui travaille pour la presse, une maison d’édition, les institutions… Il gère un fonds d’images, recherche et sélectionne des visuels en adéquation avec un texte pour rendre le sujet sensible pour le lecteur. Véritable passeur entre photographe et support, en tant que photographe ou photojournaliste, vous serez amenée à régulièrement collaborer.


À retenir :

L’image sélectionnée doit donner envie au lecteur de lire l’article, le livre... Étudiez bien l’esthétique des images publiées dans le support avant de livrer et proposer vos photographies.


En détails

Le rôle de l’iconographe 

  • L’iconographe, gère, numérise et alimente un fonds iconographique et constitue une bibliothèque d’images idéale. Il parcourt des bases de données, des banques d’images, ses dossiers d’archives pour trouver l’illustration la plus adaptée au ton et à l’esprit du journal ou de l’édition. 
  • En lien direct avec les agents ou photographes, l’iconographe commande des photos pour différents supports : livres d’art, livres scolaires, éditions scientifiques ou techniques, livres pour enfants, articles de presse…
  • L’iconographe valorise la production de votre travail (editing), il s’occupe des légendes, il publie des séries (diaporama sur le web et les réseaux sociaux). 
  • C’est aussi l’iconographe qui assure le suivi technique et juridique pour obtenir le prêt et négocier les droits de reproduction et d’utilisation d’une image et qui s’assure que les droits des auteurs sont bien respectés.

Photojournaliste et iconographe : des métiers indissociables

  • Développez une bonne relation avec les iconographes est fondamental. Il est l’un des acteurs clés de l’écosystème de la photographie et fait le lien entre vous et le journal. Il faut vous faire connaître pour vos spécialités, votre situation géographique...
  • L’iconographe est celui qui vous apportera une commande et celui qui défendra votre travail. Il fera appel à vous pour illustrer un papier, ou pour partir en binôme avec un journaliste sur un reportage. 
  • Pour développer votre réseau, n’hésitez pas à solliciter des rendez-vous, envoyez votre portfolio et surtout, veillez à tenir à jour votre site Internet et alimentez soigneusement vos réseaux sociaux. 
  • Avant de proposer des sujets, étudiez les photos publiées dans le support pour adapter votre portfolio à la ligne éditoriale. 


Vendre la bonne image 

L’image doit répondre à la ligne éditoriale du support, qu’il s’agisse de print ou de web, il faut savoir s’adapter. Le visuel est au service du texte, il doit être bien composé, qu’il ait tous les éléments d’information et du sens par rapport au texte.


Éthique et déontologie 

Pour toutes situations, il faut se poser la question de savoir pourquoi vous vendez et montrez une photo. Dans le cas d’articles sur une guerre, il faut être vigilant à pas banaliser l’horreur.

« Il faut rester curieux et sans-cesse développer sa culture en lisant les journaux et les magazines, en allant voir des expositions… L’œil s’exerce en permanence à voir des images, il faut apprendre à les décrypter. »

Pierangélique Schouler


Autrices, Auteurs

Pierangélique Schouler

Iconographe de presse indépendante pour Zadig, Légendes, Le Monde… 

Publication :

Profession iconographe - Chercheurs d'images . rédacteurs photo . acheteurs d'art . documentalistes audiovisuels.

Aurélie Lacouchie, Souâd Mechta, Elisabeth Sourdillat, Éditions Eyrolles