À propos
Elles font la culture
icône retour

administratifs et financiers

Introduction

Travailler à son compte en tant que photographe peut être un véritable casse-tête si les tarifs ne sont pas clairs pour vous. Lorsqu’on débute son activité, on se sent un peu perdue face à la variété de tarifs appliqués dans ce métier. C’est normal que les tarifs varient beaucoup car les prestations que l’on peut réaliser en photographie sont infinies. Du simple portrait au reportage, en passant par le book comédien, la photographie de mariage, chacun.e doit estimer ses tarifs en fonction de ses compétences, de l’endroit de sa carrière, et du temps passé à réaliser ses prestations. Or sur ce point, nous sommes toutes et tous différents. 


À retenir :

Ce n’est pas au client de fixer les tarifs, soyez ferme et posez vos limites. Photographe est un métier, et tout métier mérite salaire. 


En détails

Le meilleur conseil qu’il m’ait été donné un jour en lecture de portfolio : Moins vous ferez de compromis, plus vous serez respectée. Aujourd’hui je le partage avec vous car je l’ai gardé en tête et il m’a été précieux. La plupart d’entre nous n’avons pas appris à exprimer notre volonté. Dans l’éducation patriarcale les voix des petites filles n’ont pas été entendues. Par conséquent il peut s’avérer difficile, encore à l’âge adulte, d’affirmer son point de vue et ses exigences en termes de tarifs. Par ailleurs peu de personnes sont conscientes du temps de travail qu’implique la photographie et peu de personnes vous feront sentir valorisée dans votre travail. Cette confrontation régulière à l’incompréhension peut s’avérer démoralisante. La sensation de devoir se battre sans cesse pour défendre son travail, peut générer des frustrations et il est important de rester vigilant.es afin de ne pas se décourager. Après tout, les photographes sont des guerrier.res nous le savons n’est-ce pas ?

Aujourd’hui tout le monde peut prendre une photo relativement qualitative avec son smartphone. Bien sûr, l’appareil ne fait pas le photographe mais ayez à l’esprit que ce contexte n’arrangera en rien le moment où vous devrez justifier vos tarifs. Le meilleur moyen que j’ai trouvé jusqu’à présent est de détailler au maximum son devis, afin que le client comprenne tout ce que celui-ci inclue. La prise de vue, le temps de déplacement, le temps de postproduction et de livraison des images, la cession des droits d’utilisation le cas échéant. 

Apprenez à valoriser votre travail. Si vous ne le faites pas, il ne vous sera pas possible de vivre de votre activité de photographe. Faites de la pédagogie. Prenez le temps d’expliquer qu’il faut savoir distinguer la photographie amateur de la photographie professionnelle. Certes il y a de très bons techniciens parmi les mateurs, mais ils n’ont pas les connaissances, le bagage culturel, l’expérience de photographes professionnels. Si comme moi vous êtes en formation perpétuelle, alors il est normal que vos tarifs augmentent au fur et à mesure. Sachez dire non à des prestations dont la rémunération ne vous satisfait pas. 

Pour vous aider à réaliser votre devis, n’hésitez pas à consulter le groupe du brillant Eric Delamarre qui a mis généreusement à disposition une quantité importante de données sur la gestion de l’activité de photographe. Son ouvrage est une référence incontournable. 

« Une photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas » Martine Franck

« Ce que la photographie reproduit à l’infini n’a lieu qu’une fois » Roland Barthes


Liens utiles

Barèmes officiels :

Pour vous aider à réaliser votre devis, n’hésitez pas à consulter le groupe du brillant Eric Delamarre qui a mis généreusement à disposition une quantité importante de données sur la gestion de l’activité de photographe. Son ouvrage est aussi une référence incontournable. 



Autrices, Auteurs

Agathe Catel