À propos
Elles font la culture
icône retour

promotion et commercial

Introduction

Parmi les avantages de la photographie en région, vous pouvez sans doute compter sur un rythme de vie moins effréné que celui que pratiquent les habitants de la capitale. Peut-être avez-vous ainsi tout le loisir de profiter de la variété de paysages que nous offre notre beau pays, ce qui n’est pas négligeable quand on est photographe. Par ailleurs, dans les villages et les petites villes, vous resterez moins longtemps anonyme et pourrez-vous faire connaître de vos voisins et voisines plus aisément.

Sachez qu’il peut en revanche vous être plus difficile de sensibiliser votre entourage à la valeur de la photographie ou de faire respecter les tarifs en vigueur qui doivent s’appliquer à votre métier. Voyons ensemble quelques-uns de ces points qui vous permettront peut-être de gagner du temps. 


À retenir :

Faites-vous confiance, si votre place en tant que photographe n’existe pas encore, vous pouvez vous la faire vous-même. 


En détails

En vivant en région, vous avez accès à tout un pan de réalité qui n’est pour la plupart du temps pas représenté dans les médias et journaux nationaux. Ne négligez pas cette richesse. Vous pouvez parfaitement documenter les régions de France et intéresser des magazines. Cela vous prendra sans doute plus de temps, car il vous faudra cibler des diffuseurs qui traitent potentiellement de sujets ruraux et ils sont, c’est vrai, moins nombreux.

En ce qui concerne la photographie de portraits, de mariage et de naissance, et même corporate, partez du principe que tout le monde peut avoir besoin d’images à un moment donné. Ainsi, du salon de coiffure de votre village au concessionnaire automobile de la ville la plus proche, toutes les personnes actives sont des clientes et clients potentiels, n’hésitez donc pas à parler autour de vous et à créer du lien avec les acteurs locaux qui se souviendront de vous le jour où ils auront besoin de vos services. Ensuite, faites-vous connaître des entités de l’État (mairie, département, région, communauté de communes…) pour qu’elles n’hésitent plus à faire appel à vous. 

Même lorsqu’il s’agit de travail photographique dit plastique, et que votre approche de la photographie est entièrement dévouée à l’art, privilégiez dans un premier temps les contacts locaux. Si vous habitez un village de trois mille habitantes et habitants, il est évident que votre première exposition a peu de chance de se dérouler dans la capitale, mais n’oubliez pas l’adage, petit à petit, l’oiseau fait son nid… Ainsi, listez les lieux d’exposition autour de vous, du plus petit bar ou restaurant qui expose les artistes locales au plus prestigieux centre régional d’art, car exposer son travail est toujours un excellent moyen de se faire connaître. Attention cependant à ne pas dévaloriser votre travail en acceptant tout et n’importe quoi. Sachez observer où vous vous situez dans votre carrière et à quels projets il est préférable de renoncer.

La question des tarifs à appliquer reste une question particulièrement épineuse en région car la plupart des gens n’y sont pas sensibilisés. Il vous faudra faire preuve de patience et de pédagogie. Pour vous aider vous pourrez toujours vous référer aux barèmes et tarifs en vigueur fournis par la SAIF notamment, l’UPP ou encore l’ADAGP.


Autrices, Auteurs

Agathe Catel